Lac Gosaikunda

10 jours - 777€ par personne (base de 6 personnes) - niveau moyen

Jour 1 : Trajet de KTM à Dhunche


Le trajet pour rejoindre Dhunche, le point de départ du trek, s'effectue en bus et dure 8h. La route sinueuse et en bordure de montagne vous donnera quelques frissons.

Le village de Dhunche, chef lieu du district est situé sur une crête et s'étire seulement sur une rue principale ; on sent bien que ce village s'est développé autour de l'activité touristique. Sa disposition en balcon au-dessus des vallées de la Trisuli et de celle menant au Tibet vous permet déjà d’apercevoir au loin le Langtang Lirung, principal sommet de la région.  

 

Jour 2 : Dhunche - Shin Gompa


Une ascension régulière vous « mettra en jambe » pour le reste du trek. Vous arriverez rapidement dans la forêt pour y rester quasiment tout du long. A Shin Gompa, notre village étape pour la nuit, se trouve un très vieux monastère, qu’il sera éventuellement possible de visiter selon notre heure d’arrivée. Nous ferons également une petite halte à la fromagerie de Shin Gompa pour une découverte gustative du fromage de yak. De quoi prévoir quelques réserves pour les jours suivants…

Autour du village, les vergers de pommiers accompagnent ce cadre spectaculaire dans lequel nous nous trouvons.

 

Jour 3 : Shin Gompa-Laurebina


Nous suivrons aujourd’hui un chemin de crête très agréable et peu vertigineux qui finit dans la forêt pour passer enfin dans un milieu plus rocheux. Un large sentier rocailleux s'étale dans un décor fleuri avec en second plan les premières vues sur les hauts sommets des Himalayas entourant Kathmandu. Nous arriverons enfin au village de Laurebina, où vous aurez l'occasion de vous reposer et de vous ressourcer sur une terrasse panoramique qui vous offre une vue splendide sur toute la vallée.

 

Jour 4 : Laurebina – Gosainkunda


C'est au cœur des pâturages et sur une crête que nous quitterons Laurebina pour grimper jusqu'au village de Gosainkunda. La vue devient de plus en plus spectaculaire au fur et à mesure de notre avancée. On aperçoit à présent le Langtang Lirung (7246m), le Ganesh Himal (7406m), le Manaslu (8156m) et même jusqu’à la chaîne des Annapuras. Peu avant d’arriver à Gosainkunda, nous franchirons son col à 4165m nous permettant d’accéder au dessus du Saraswati Kund, premier lac de Gosainkunda. Une belle traversée au dessus de la vallée de la Trisuli nous conduit au deuxième lac, Bhairab Kund et enfin au troisième, Gosainkunda. Un point de vue en surplomb du village vous permet d'apprécier la vue sur la chaîne du Langtang et d'autres sommets du Tibet (de plus de 7000 m) et vous ferons vite oublier les contraintes du dénivelé. En basculant sur l'autre versant le chemin devient plus étroit et vertigineux, taillé dans la falaise il nous mènera jusqu'au village d'altitude (4165 m) de Gosainkunda.

Les lacs de Gosainkunda, sont un endroit de pèlerinage (surtout lors du festival du mois d’août) pour des milliers de pèlerins hindous, adorateurs de Shiva. Selon la légende, Shiva, dieu hindou aurait par le passé avalé tout poison pour sauver le monde et il serait venu ici éteindre sa soif. La roche noire qui se trouve au milieu du lac, serait dit-on la tête de Shiva.

 

Jour 5 : Gosainkund-Phedi


Une petite montée tôt dans la matinée nous permet de côtoyer les quatre derniers petits lacs de Gosainkunda, avant d’atteindre le point culminant de notre trek : Lauribinayak Pass (4610m). Ce col est la porte d’entrée de l’Helambu (région, qui avec le Langtang forment le berceau historique des treks au Népal) et permet d’avoir de belles vues sur les deux versants de la montagne.

La descente du col se fait sur un sentier large et caillouteux le long d’un ruisseau, où s’étagent harmonieusement les terrasses de végétation. Progressivement, nous verrons apparaître les premiers arbustes et arriverons enfin à Phedi, où nous passerons la nuit en lodge.

 

Jour 6 : Phedi-Tharepati


La journée commence par un chemin a flanc de vallée montant et descendant jusqu'au village de Ghopte, qui peut être une bonne pause déjeuner à mi parcours. Puis une fois rassasié, la deuxième partie de la journée continue à travers des ravines et des moraines pour atteindre Tharepati, qui marque le retour du sentier forestier parmi les essences de pins et de rhododendrons. Depuis Tharepati, la vue sur les sommets comme le Drje Lakpa (6988m) et le Xixapangma (8046m) au Tibet est magnifique. Derrière nous apparaît encore le col de Lauribinayak que nous avons franchi la vieille.

 

Jour 7 : Tharepati-Melamchigaon


Pour rejoindre le village de Melamchigaon, il n'y a qu'une seule possibilité: suivre le sentier qui descend directement au village c'est-à-dire 1000m de dénivelé. Tout au long de la descente, vous apprécierez les différentes variétés de végétation au cœur d'une forêt qui s'intensifie au fur et à mesure de nos pas.

Melamchigaon, où nous passerons la nuit, est un village plein de charme. Parsemé de maisons traditionnelles en pierre, il est assez étendu et peuplé. Un sentiment de plénitude se dégage du lieu et de ses habitants. Ici les cultures représentent la principale source de richesse du village contrairement aux villages d‘altitude que nous avons pu croiser auparavant. Le relief est moins accidenté et la terre plus fertile.

 

Jour 8 : Jour de repos au village de Melamchigaon


Cette journée de pause au village de Melamchigaon, plein de charme, vous permet de discuter et de rencontrer ses villageois, de visiter son ancien monastère, son temple et de vous reposer.

En effet, Melamchigaon possède deux monastères. L’un, plus récent, que nous visiterons, se trouve dans le village même. Nous y verrons des peintures aux couleurs vives, des moulins à prière et son esplanade avec une enfilade de poteaux où flottent les drapeaux à prière. La deuxième Gompa (monastère bouddhiste), plus ancienne, se trouve dans une grotte dédiée à Padmasambhava, dans laquelle il médita. Padmasambhava était un maître bouddhiste, fondateur du bouddhisme tantrique himalayen. Selon la tradition, Padmasambhava serait apparu sur terre incarné en un enfant de 8 ans dans une fleur de lotus.

 

Jour 9 : Melamchigaon- Tarkeghyang 


Une dernière montée dans les cultures en terrasse succède à une descente en forêt qui nous mène au bourg de Tarkeghyang.  En chemin, vous aurez peut être l’occasion d’observer les nombreux singes à tête blanche qui peuplent la forêt. Le village de Tarkeghyang, est un village sherpa où flottent les drapeaux de prière et où les maisons sont blotties autour du temple du village. Tarkeghyang est le plus gros village de l’Helambu, région a majorité sherpa et tibétaine. Tarkekhyang signifie « le temple des 100 chevaux ». En effet, ce temple autour duquel se trouve toutes les habitations fut construit en 1727 par un Lama (roi de Kantipur), pour stopper une épidémie qui  sévissait à Kathmandu. Pour cela, il a fait venir 100 chevaux, d’où le nom que porte aujourd’hui le village.

 

Jour 10 : Tarkeghyang-Thimbu


Dernière descente pour atteindre la route et le bus ; celle-ci débute dans la forêt puis passe au travers des terrasses, pour finir au milieu des rizières. Une succession de paysage riche en beauté naturelle vous mènera tout droit à Kathmandu.


Infos pratiques

Altitude maximum : 4610m

Dénivelé positif : 3600m

Dénivelé négatif : 4200m

Jour

Départ

Arrivée

Dénivelé +

Dénivelé -

Temps de marche (estimation)

1

ktm

Dunche

     

2

Dunche (2030m)

Shin Gompa (3200m)

1100m

 

6 à 7 heures

3

Shin Gompa (3200m)

Laurebina (3990)

700m

 

5 à 6 heures

4

Laurebina (3990)

Gosaigund (4400m)

500m

 

4 à 5 heures

5

Gosaigund (4400m)

Phedi (3630m), passage au col de Lauribinayak (4610m)

200m

1000m

5 à 6 heures

6

Phedi (3630m)

Tharepati (3510m)

400m

500m

5 à 6 heures

7

Tharepati (3510m)

Melamchigaon (2530m)

 

1000m

6 à 7 heures

8

Jour de pause dans l’agréable village sherpa de Melamchigaon

9

Melamchigaon (2530m)

Tarkeghyang (2740m)

700m

500m

6 à 7 heures

10

Tarkeghyang (2740m)

Thimbu (1580)

 

1200m

3 à 4 heures

 

Himalayas Voyages, créateurs de voyages. Notre agence népalaise francophone conçoit et organise pour vous des voyages responsables et solidaires, à travers les milles et unes vallées de l'Himalaya, à la rencontre de ses habitants et de leurs cultures.